Succès pour le premier forum des aidants

Succès pour le premier forum des aidants

«Aidants je vous aide», tel était le thème du premier forum des aidants organisé par le Collectif des aidants, en partenariat avec de nombreuses institutions et associations, dans le cadre de la journée nationale des aidants.

Dans la salle François-Mitterrand transformée en immense «village des aidants», de nombreux stands avaient pris place pour informer, échanger, conseiller, sur des thèmes très divers comme la nutrition et l’activité physique, le service à domicile, les droits, le logement et l’adaptation, la formation, le répit et bien d’autres.

Comme l’association Animal Câlin, animée par Dominique Portal : «Je fais de la médiation animale. Cette médiation peut concerner les enfants à partir de 2 ans, dans les crèches, jusqu’aux personnes âgées».

Chien, chat, lapin, cochon d’Inde, tourterelle ou chèvre : «L’animal permet à la personne de se remotiver».

Exemple en Ehpad : «On se voit avec l’équipe de l’Ehpad pour définir le projet avec les résidents. C’est un travail semi-thérapeutique».

Au stand de Filiéris pôle prévention, le docteur Alain Devallez, responsable du pôle santé, souligne : «Le forum s’inscrit dans le cadre du contrat local de santé passé avec la 3CS, qui pilote le projet avec l’association des centres sociaux du Ségala tarnais, l’ARS, Filiéris et d’autres partenaires et bien sûr le collectif des aidants. L’objectif est de valoriser les aidants du territoire qui font un travail remarquable auprès de toutes les personnes qui ont un besoin d’accompagnement dans la vie quotidienne (11 millions en France)».

Walida, 50 ans et maman, est aidante auprès de son beau-père âgé de 84 ans : «Ma journée est très occupée. Entre repas, courses, ménage, lessive, administration ou encore veiller à ce que la salle de bains soit propre lorsque l’aide soignante vient pour la toilette, je fais tout, y compris la piqûre d’insuline le soir».

Une journée qui commence à 5-6h et qui se termine vers 21h, Walida insiste sur l’essentiel : «La relation avec la personne aidée. Je partage des moments d’écoute, l’écoute et l’échange, c’est très important. On est le confident 7 jours sur 7».

Et pour «s’échapper» de temps à autre de ces journées consacrées aux autres, Walida participe à des ateliers : «Mis en place par Filiéris, comme la mémoire, sophrologie, la gym douce, la marche et d’autres choses. Il est aussi important d’échanger entre aidants».

www.journeedesaidants.fr

Article de La Dépêche du 28/10/2017

Les commentaires sont clos.